samedi 27 février 2016

Le pivert récolte - Lyon 2016

Dans l'herbe humide du jardin.



Il s'est posé au fond du jardin, 
entre le weigelia et le forsythia,
et a picoré dans l'herbe
tout en remontant vers la maison.
Il a picoré au milieu des pâquerettes,
des primevères et des violettes. 


Il a picoré 
à s'en tordre le cou,
à la recherche de quelques graines 
ou vers de terre.


Mais le cou d'un pivert est fort ;
le pivert le sait,
il en est fier 
et le montre en bombant son torse.


Cependant, le pivert est méfiant : 
il donne deux ou trois coups de bec dans la terre,
puis se relève pour surveiller les environs.


Il nous montre alors 
toutes les couleurs de son beau plumage.
Mais s'il s'estime en danger,
il regarde d'un air sévère
et s'envole vite 
en rasant la haie voisine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire