vendredi 1 mai 2015

L’araignée et la mouche - Lyon 2015

L’araignée et la mouche.


Araignée crabe et Mouche asilide

Sous le rebord d’un mur, l’araignée a tendu 
Son invisible toile aux insectes menus
Qui, parfois dans le soir, en vol tournent en rond.
« Je me contenterai d’un petit moucheron. »
Mais c’est la grosse mouche qui s’est laissée piégée.
Sa patte est dans le nœud, elle veut la dégager.
Elle se débat, s’agite, se laisse retomber : 
« Mais enfin, sous mon poids, ce fil va bien céder ! »
La craintive araignée n’ose point s’approcher : 
« La proie est bien trop grosse, laissons-la s’épuiser. »
La lutte est éreintante. Par la patte suspendue,
Admettant sa défaite, la mouche ne bouge plus.
L’araignée s’enhardit : « Approchons-nous un peu
Et lançons autour d’elle notre piège soyeux. »
La mouche a vu sur elle la toile la cerner.
« Je ne veux pas ce soir composer son diner ! »
D’un coup d’aile donné dans un dernier sursaut, 
La mouche a attrapé sur le mur, tout là-haut,
Le caillou qui la sauve. De toutes forces, elle tire,
Se dégage et s’envole. Et l’araignée soupire :
« La proie était trop grosse et bonne pour le lézard.
Reconstruisons la toile sans prendre du retard. »

DadErell

D'après une histoire réelle,
le combat d'une mouche asilide 
prise dans la toile d'une araignée crabe
et qui ne voulait pas servir de repas.

Identification des insectes à l'aide du site Spipoll.org


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire