dimanche 1 janvier 2017

Frappe, frappe, petite main - Paris 2016

Jouer la comptine avec le petit garçon.


Petite main fermée jouant une comptine

" Frappe, frappe, petite main ; "
Je prends les poings du petit garçon,
les petits enfants ont toujours les poings fermés.

" Tourne, tourne, petit moulin ; "
Le petit garçon lève les yeux,
curieux de connaître la suite de la comptine.

 " Nage, nage, petit poisson ; "
Le petit garçon ouvre la bouche,
comme pour chanter avec moi.

" Vole, vole, petit oiseau. "
Le visage du petit garçon s’illumine,
fier d’avoir réussi les petits gestes de la comptine.

" Les petits poings ont bien frappé ;
Les petits bras ont bien tourné ;
Les petites épaules ont bien nagé ;
Le petit garçon s'est envolé. "

Petit garçon,
là-haut, au-dessus de l’Océan,
où tu dois voler à l’heure où j’écris ces lignes,
je te souhaite une très bonne année.
Je te charge de semer
plein d’étoiles de bonheur
sur les tiens dans les hauteurs de San Francisco,
plein de gouttes de joie
sur ceux des berges du Saint-Laurent,
plein de grains de santé
sur ceux des rives de Saint-Raphaël.

Distribue généreusement,
à l’infini,
autant que j’ai eu de bonheur
à jouer la comptine avec toi.

4 commentaires:

  1. le poète et ses petits-enfants :) trop beau ! Mamrl

    RépondreSupprimer
  2. OH QUE C'EST JOLI ! IL N'Y A RIEN D'AUTRE A AJOUTER ! TOUT EST DIT, QUE CES PETITS ENFANTS ONT DE LA CHANCE D'AVOIR UN PAPY POETE ET UNE SUPER MAMRL !
    Sur la route de....

    RépondreSupprimer