vendredi 23 juin 2017

Le coquelicot de MamRel - Lyon 2017

MamRel rentrait de son marché.


Coquelicot et pâquerettes

MamRel rentrait de son marché,
Le coffre de courses plein à craquer.
Les jours passés, bien animés,
Imposaient bien quelques emplettes.

MamRel, toujours l’œil vif, notait
Dans la pelouse et son vert frais,
La touche rouge, couleur étrange
Parmi les pâquerettes blanches.

MamRel hélait son DadErell
Qui, supposant appel à l’aide
A porter sacs et lourds cabas,
En hâte allait aider sa belle.

Dad’rell voyant la belle fleur,
Courait chercher son appareil,
Se penchait sur la fragile fleur
S’en approchait, s’en éloignait.

Dad’rell, à genoux, ou bien couché,
Du délicat coquelicot
Tenait enfin la bonne image,
Plaquant sa belle et son fardeau.

2 commentaires:

  1. Voila une bien belle poésie,
    Que pourrait apprendre mes filles,
    Peut-etre bien l'année prochaine,
    L'effort en vaudra bien la peine.

    Je dois maint'nant vite filer
    les amener là bas à l'école
    Les filles vont se faire disputer
    Par la maîtresse, leur idole!

    M+M+M+V+S

    RépondreSupprimer
  2. Oh que c'est bien dit ! c'est aussi une véritable déclaration à ta belle !
    vive les coquelicots ! sur la route ......

    RépondreSupprimer