mercredi 8 juin 2016

Le coléoptère s'est libéré - Lyon 2016

Il était prisonnier de la toile


Coléoptère dans une toile d'araignée

L'araignée crabe déjà se félicitait 
de manger une proie aussi grosse qu'elle.
Mais le coléoptère a patiemment
défait les nœuds 
qui emprisonnaient ses pattes, 
tache très difficile car il lui fallait éviter
de se prendre à nouveau dans les fils tenaces.
Enfin libéré, 
il s'est laissé tomber 
sur les branches du petit sapin,
s'y est accroché et n'a plus bougé.
Le soir tombait ;
peut-être avait-il décidé 
d'y passer la nuit.

Quelques temps plus tard,
un mouche se trouvait 
prise au collet par la toile.
Elle se débattait à grands coups d'aile,
mais ne réussissait qu'à tourner sur elle-même
pendue au fil de la toile.
Soudain, le fil cédait,
la mouche tombait un peu plus bas.
Il lui a encore fallu se battre
et dégager une patte prise dans un fil 
pour enfin disparaître dans les épines du sapin.

se répète ainsi sans fin.
Parfois cependant l'araignée 
maîtrise sa capture 
avant de l'entourer d'un cocon mortel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire